Catégories Materiaux OK OK  
 
 
 
Histoire de la canne 4

Canne ou Bâton ?



Nous nous devons maintenant, par une petite parenthèse expliciter les mots cannes et bâtons. Le bâton serait-il d’essence rustique, celle du pauvre, du philosophe, de l’homme préhistorique?






La canne par contre objet de luxe, exécutée par des spécialistes, ornementée et préçieuse ce qui ne la ferait apparaître que fort tard dans l’histoire de l’homme, or nous allons constater comme le dit Lubicz :

« la parole la plus primitive de l’Homme est son bâton, par lui il exprime son geste et sa nature, avec lui il démontre, il menace, il châtie, par lui il se mesure ; sur lui il se repose, et dans l’obscurité son bâton le dirige. Son bâton exprime sa force ; sa canne exprime sa fonction. Un homme de bien peut être nu, pourvu qu’il ait sa canne. L’humeur de l’homme est variable, sa canne est immuable ; sa canne rétablit l’harmonie ; sa canne impose le respect.

S’il dort, elle le garde ; s’il est las, elle le protège ; s’il est tenté d’oublier sa fonction, sa canne appelle son action ».

 

Le bâton primitif, fonctionnel est devenu à travers les civilisations qui l’ont employé chargé de symboles par ex. l’Egypte, Rome, le pouvoir royal etc.

La canne n’est donc rien d’autre qu’un bâton auquel l’esprit de l’homme, à travers les siècles, a rajouté des symboles. (par ex. le bâton de berger deviendra la houlette du pasteur qui se trouve ennoblie en symbole de guide, de celui qui garde les troupeaux, il devient signe de ralliement et un guide spirituel par le Tau pastoral et la crosse d’évêque).